jeudi 19 avril 2007

Et on y peut rien...

Qu'est-ce qui me pousse à écrire aujourd'hui ? Ce qui me poussait à ne plus écrire...

Une page est tournée.

Vais-je trouver les mots pour continuer d'écrire ici alors que tout ce qui y faisait lien c'était elle ?c'était une soufrance. J'ai sans doute utiliser cet espace pour m'aider à réfléchir, à écrire la fin d'une histoire. Aujourd'hui elle est finie, belle et bien finie. Enfin non, la fin n'était pas si belle malheureusement. Elle me crie sa haine de moi tous les jours. J'en suis heureux.

Je n'ai plus grand chose à écrire parce que mon coeur ne s'est pas brisé et que je me sens apaisé.

Qu'est-ce qui me pousse à écrire aujourd'hui ? Ce qui me poussait à ne plus écrire...

Je n'avais pas envie d'écrire sur commande, d'écrire, de décrire. L'impression de ne rien avoir à dire. Je refais ma vie... J'ai décidé d'avancer. Je regarde le passé mais je ne m'en soucie pas. Je parle du passé en ne retenant que les bons moments en oubliant les mauvais. Elle ne me manque pas, c'est la triste vérité.

Qu'est-ce qui me pousse à écrire ? L'envie de vous retrouver. Je voulais tel un diplomé remercié ceux et celles qui l'ont suivi dans cette traversée à la recherche de la vérité. La vie ne s'arrête pas, ici non plus...Vu qu'ils restent encore bien des chemins à essayer, bien des obstacles à franchir, sans doute j'aurais besoin de venir me confier ici encore un peu.

Je voulais simplement vous dire que j'allais bien. J'espère que vous aussi

Posté par lejour2francis à 15:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Et on y peut rien...

    Ça fait plaisir d'avoir te tes nouvelles
    Heureuse que tu ailles bien.
    En ce qui mon concerne, mis à part peut-être l'ombre du bac qui approche (^^), tout va bien aussi.
    Au plaisir de te lire

    Posté par altawabi, jeudi 19 avril 2007 à 19:25 | | Répondre
  • C'est vrai que cela fait plaisir de voir que tu es toujours là.
    J'ai trouvé ton message triste tout de même.
    Quand on lisait tes posts on y voyai une souffrance qui faisait transparaitre un amour tellement fort même si maladroit, que cela est dur d'imaginer que cela t'es égal maintenant, qu'elle ne te manque pas.
    Peut être est ce le cas, peut être te forces tu à ne pas penser et passer à d'autres choses pour ne pas te poser de questions...

    à bientot en tous cas

    Posté par pour1petittour, vendredi 20 juillet 2007 à 12:03 | | Répondre
Nouveau commentaire